Et zou, un club de lecture en ligne !

Bonjour, mes petits choux à la crème !

Désolée pour le silence.

J’écris beaucoup, il y a eu les vacances, il faut que je m’occupe de mes petites plantes…

Bref !

J’ai deux choses à vous dire.

  • D’abord, ma première nouvelle, Qui sème le vent, a été publiée dans la revue Bifrost du mois d’avril 2016 (le numéro Neil Gaiman qui fête les 20 ans !). C’est la première à tout point de vue puisque je n’en avais jamais écrit.

55033-w250

  • Et puis, je voudrais vous annoncer la naissance du :

Club de lecture des marmottes à bigoudis !

Ce club, sur Goodreads, a un objectif classique : se fixer des rendez-vous autour de lectures communes et en discuter avec bienveillance, dans la joie, la bonne humeur, et sous l’égide d’un animal ridicule (une marmotte à bigoudis), car un peu d’humilité ne fait pas de mal dans ce monde de brutes !

J’espère vous y croiser nombreux !

Je vous embrasse,

Marie❤

 

Prochaines rencontres : Rennes, Paris, Limoges, Genève

Mes petits choux,

je vais me promener un peu dans les semaines qui viennent. Or donc, je serai :

  • au festival Rue des livres, à Rennes, les 12 & 13 mars 2016.
  • au salon de Paris, sur le stand de Flammarion, le dimanche 20 mars, de 13h à 14h.
  • au salon Lire à Limoges, les 1er, 2 & 3 avril (attention, je ne serai plus là le dimanche après-midi !).
  • au salon du livre de Genève qui aura lieu le dernier week-end d’avril (mais je n’ai encore aucune information)…

J’espère vous voir nombreux !

Je vous embrasse,

Marie❤

 

Un blog collectif !

Ta taaaaaa !

Pour changer un peu, pour rire, explorer et tester, avec Carole Trébor & Yves Grevet, nous avons décidé de lancer un blog.

Nous y mettrons des textes divers, des coups de coeur, des bêtises en vidéo, des photos, et surtout, surtout, un feuilleton construit sur la base du cadavre exquis : chacun notre tour, nous reprenons le fil d’une histoire, dont le premier épisode est en ligne depuis le 26 février. Pour l’écrire, une contrainte : y insérer six mots tirés au hasard dans le dictionnaire, parmi lesquels « hippopotame » et « taciturne », qui ont donné le nom au blog.

Je vous laisse découvrir notre délire sur le blog L’hippopotaciturne.

Et tous les détails techniques ici.

J’espère que cette aventure vous amusera !

Je vous embrasse,

Marie❤

Bruxelles, ma belle & Rennes

Petit point sur les prochaines semaines :

– Je serai à la Foire du livre de Bruxelles, le vendredi 19 et le samedi 20 février, sur le stand 300 (Interforum Benelux).

Vendredi : 12h – 14h, puis 18h – 20h.

Je participerai à une rencontre ce même jour en compagnie de Stéphane Michaka sur la littérature Youg Adult.

Samedi : 11h – 13h puis 14h – 16h.

ENSUITE

– Je serai au Festival Rue des livres, à Rennes, les 12 et 13 mars prochains.

Je n’ai pas encore les horaires précis mais je sais d’ores et déjà que j’animerai un atelier d’écriture le samedi après-midi !

Je vous embrasse❤

Marie

Premiers retours sur La Mort est une femme comme les autres

Salut à toi, lecteur adoré, ça gaze ?

Les tribulations d’Emm commencent à faire du ramdam…

franceinterSur France Inter, Albert Algoud en a parlé en très gentils termes lors de l’émission de Nagui, le 2 novembre.

 

francecultureSur France culture, dans l’émission Les carnets de l’info, d’Aude Lavigne, j’ai causé d’Emm, de son short en satin rouge, du rire et de la Faux (entre autres)…

metronews  Sur Metronews, Emm a les honneurs du « livre qui fait du bien » : « La mort est une femme comme les autres aborde un thème qui nous fait tous peur. Marie Pavlenko réussit pleinement son défi, celui de parler d’un sujet grave en utilisant le ton de la comédie avec un humour libérateur. », écrit Christophe Mangelle.

Article signé Florence Dalmas, paru dans le DAUPHINÉ LIBÉRÉ, le 2 novembre 2015.
Article signé Florence Dalmas, paru dans le DAUPHINÉ LIBÉRÉ, le 2 novembre 2015.

Ou encore :

Et un papier dans le PARIS NORMANDIE du 26 novembre 2015.
Et un papier dans le PARIS NORMANDIE du 26 novembre 2015.

 

Sur le site l’Alsace.fr, la libraire de la librairie HARTMANN a fait de La Mort est une femme comme les autres son coup de coeur du salon du livre de Colmar. « Il s’agit d’un roman à l’humour 100 % noir et à la dérision féroce, qui raconte l’histoire d’une faucheuse dépressive, lassée de s’occuper des hommes, ces petits êtres égoïstes qui tremblent à son approche. (…) Sa plume est légère, alerte, et son style extrêmement fluide. Malgré le sujet qu’elle aborde, son livre n’est jamais glauque. »

Il y a aussi un milliard au moins de choses adorablissimes sur les blogs, mais je ferai un petit bouquet une autre fois, promis.

Je t’embrasse, lecteur, je te kiffe, je te recoiffe, je te chuchote que je te chouchoute.