La littérature jeunesse aime tirer la langue…

La littérature jeunesse aime tirer la langue… voici, en substance, ce qu’explique Sylvie Vassalo dans une tribune publiée sur lemonde.fr.

Si je mets cet article en ligne, c’est parce que je le crois très important. Primordial, même.

Depuis quelques mois, je lis toujours plus de papiers et de points de vue sur la littérature jeunesse. Elle serait « amorale », véhiculerait des idées sales, saugrenues, déplacées, elle serait idiote, débilitante, que sais-je encore.

Et un papier qui crache sur Roald Dahl, un autre sur Harry Potter…

Ras-le-bol de ces empêcheurs de lire en rond.

Si la littérature jeunesse est aussi florissante aujourd’hui, c’est parce qu’elle regorge d’histoires, d’impertinence, de pieds de nez, de personnages rocambolesques et d’aventures haletantes.

Qu’on arrête de vouloir stériliser la pensée.

Surtout celle des enfants.

 

PS : pour ceux qui auraient raté le qui-de-quoi-du-pourquoi-comment, à lire, ce résumé de Livre Hebdo.

Publicités

6 réflexions sur “La littérature jeunesse aime tirer la langue…

  1. Je suis à trois cent pour cent d’accord avec toi. bientôt, on interdira Victor Hugo parce que Jean Valjean y élève la Cosette tout seul, en père célibataire…

    Bon, à part ça, on se prend un verre ?

    Je t’embrasse

    Odile

  2. Je trouve ça presque déprimant… pourquoi faut-il toujours décortiquer les choses. pourquoi chercher à comprendre et donc CRITIQUER la littérature jeunesse ? et merde quel interet ?
    les jeunes et les moins jeunes adorent ! ils ont le choix du genre, du style. et si c’était « mal écrit », je ne pense pas qu’on continuerait à lire^^
    enfin bref ….
    bisous Marie 🙂

  3. Je n’avais pas vu passer cet article. C’est vrai qu’il est très bon, et que l’auteure est aussi la bonne personne. Contrairement à celui rédigé pour le Figaro, le pire à mes yeux, où le critique résume la chose en disant… que la littérature/production jeunesse est en général médiocre. Chouette ….
    Bref, je suis, je râle, je discute… Avec des nouveaux collègues, bibliothécaires, qui se voient questionnés par des parents inquiets. Et par des membres de la municipalité qui veulent mettre un oeil, et pourquoi pas, trier dans la sélection des biblios… Au secours. Vivement que ça se tasse.
    Elodie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s